Border lines

Les frontières sont un intarissable sujet de discussion pour tous les voyageurs au long cours. Avant de partir et depuis que nous sommes en Asie du Sud Est, nous lisions et re-lisons des dizaines de conseils, astuces, avertissements sur tel ou tel changement de pays. Voici donc, après plus de deux mois à vélo, dans le sens chronologique, notre humble expérience sur le sujet. Scoop à la clé !

Singapour🇸🇬-Malaisie🇱🇷 : Easy busy !

  • Lieu de passage : Johor Bahru
  • Date : 18 Juin 2019
  • Coût du visa : 0€
  • Durée : 30 jours

La route d’approche est assez simple, nous doublons des dizaines de camions à l’arrêt puis nous mettons dans la ligne des scooters et motos. Ça roule au pas à l’émigration puis d’un coup tout le monde accélère sur l’énorme pont 2*4 voies, on ne fait pas les malins en vélo. L’immigration malaise est simple et rapide. Un peu intimidant comme début de voyage à vélo mais on s’en sort sans encombre.

Malaisie🇱🇷-Thaïlande🇹🇭 : Tranquille Emile 🙂

  • Lieu de passage : Sungai Kolok
  • Date : 30 Juin 2019
  • Coût du visa : 0€
  • Durée : 30 jours

Malgré sa réputation, cette frontière fût pour nous une banalité. On parque les vélos, réalise la sortie de Malaisie dans un premier bâtiment puis l’entrée dans un second quelques mètres plus loin. Rien de bien sorcier donc et aucun incident lié aux tensions religieuses ou à notre moyen de transport.

Thaïlande🇹🇭-Cambodge🇰🇭 : Le Far West

  • Lieu de passage : Poipet
  • Date : 26 Juillet 2019
  • Coût du visa : 30$
  • Durée : 30 jours
  • À fournir : 1 photo

À Poipet, les « ennuis » commencent. Il est demandé de payer 30US$ pour entrer au Cambodge sauf que nous n’en avons pas, qu’aucune banque n’en propose directement en retrait et que nous avons des Bahts à écouler. Nous choisissons donc de tenter l’option de payer en monnaie thaïlandaise avec le taux du jour : 30$ équivalent à 900 THB. Mais arrivé au bureau des visas l’officiel n’en démord pas : c’est 1200 THB, pas moins.
Nous insistons pour 900 puis attendons 1/4 d’heure avant que l’officiel vienne nous demander 100 THB de plus pour sa poche probablement… Au final nous avons payé 1000 THB/personne alors qu’on nous en demandait 1200 en arrivant. C’est toujours 5€ d’économisé mais une petite victoire pour la corruption.

Cambodge🇰🇭-Laos🇱🇦 : Le bakchich tenace

  • Lieu de passage : Nongnokkhiene
  • Date : 12 Août 2019
  • Coût du visa : 30$
  • Durée : 30 jours
  • À fournir : 1 photo

Au premier guichet, d’apparence sérieuse, nous remplissons le formulaire et nous acquittons des 30$ officiels et affichés. Au second guichet, deux officiels nous annoncent avec applomb : « 2$ each for stamp ». On refuse catégoriquement, Cléa fait mine d’appeler l’Ambassade puis leur explique avec sang-froid que non, nous ne paierons pas leur bakchich. On patiente (pas de chance pour eux, il pleut et nous ne sommes pas pressés) et le plus jeune des militaires finit par céder après 15min : visas tamponnés en poche, et cette fois sans concession !

Laos🇱🇦-Chine🇨🇳 : Game over

  • Lieu de demande : Ventiane puis Luang Prabang
  • Date : 19 puis 26 Août 2019
  • Coût du visa : 30$ (depuis Le Laos)
  • Durée : 30 jours
  • À fournir : passeport scanné, visa en cours scanné, 1 photo, itinéraire détaillé, réservation d’hôtels, billets d’avion A/R, 3 derniers relevés bancaires, justificatif d’assurance…

Avant même de partir, nous n’étions pas rassurés par le visa chinois… Bon nombre d’amis se sont vu refuser leur demande dans des pays tiers (depuis l’Iran par exemple) pour d’obscures raisons géopolitiques.

À Vientiane, nous faisons une 1ère tentative : dans la cohue de l’Ambassade, l’officiel examine notre dossier et nous annonce froidement « you don’t work in Laos, no visa for China« . Nous lui demandons de quand date cette mesure : « 2 months ». Dépités (nous n’avions pas connaissance de cette condition, mentionnée sur aucun site officiel), nous repartons bredouilles et sollicitons l’ambassade française qui refuse de nous aider. Nous tentons d’appeler l’ambassade de Chine pour en savoir plus : en vain.

A Luang Prabang, 1 semaine plus tard, nous retentons le coup et arrivons devant des portes closes et un communiqué laconique : le Consulat est exceptionnellement fermé ce Lundi 26 Août. N’ayant aucune assurance qu’il réouvrira le lendemain, et sachant que la demande est traitée en 3 jours ouvrés minimum avec une fête locale intercalée, nous abandonnons définitivement ce projet d’entrer au Yunnan en Septembre.

Nous choisissons finalement de mettre le cap au Nord Est, vers la région de Houaphan puis le Vietnam. Depuis peu, il est possible de faire une demande d’e-visa pour les frontières terrestres, en l’occurence Na Meo. En 48h, nous avons reçu une réponse positive ! On croise les doigts pour que tout se passe bien à la frontière et on a hâte de découvrir à vélo ce nouveau pays aux mille et unes facettes !

Laos🇱🇦-Vietnam🇻🇳 : J-10 !

  • Lieu de demande : En ligne
  • Date : 09 Septembre 2019
  • Coût du visa : 25$ (e-visa)
  • Durée : 30 jours
  • À fournir : passeport scanné, 1 photo scannée

Ressources

3 réponses sur “Border lines”

  1. Je me rappelle qu’on avait fini par payer le backish à la frontière entre le Cambodge et le Laos…par confort.
    Mais vous ne lachez rien ! Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *